PRESENTATION

HISTORIQUE:

- En 1987 suite à l’expérience de la « Maison Verte » à Paris créée par Françoise Dolto et son équipe, des personnes de tous horizons, intéressées par la petite enfance, se sont retrouvées dans le but de créer un lieu identique à Clermont-Ferrand,
le 30 juin 1988 création de l’ Association Loi 1901 : ACCUEIL RENCONTRES PAROLES (A.R.P.)
le 13 octobre 1989 ouverture du lieu au public
- le 14/12/1998 lors de l’A.G. l’ AR.P. devient :
« ACCUEIL RENCONTRES PAROLES LA MAISON DE L’ILE »

Le local nous a été proposé par un organisme HLM et nous l’avons de suite adopté.
Il est inséré dans un ensemble appelé la « Visitation » ancien couvent où des religieuses recueillaient les enfants abandonnés,

LES OBJECTIFS :

A l’instar de Françoise Dolto nous voulions créer ce lieu dans l’esprit de la psychanalyse.
Un lieu de rencontre d’accueil et de parole pour les tout petits de la naissance à 4 ans, accompagnés de leurs parents : mère, père, grands-parents, assistantes maternelles ainsi que futurs parents.
un espace fonctionnant sur le principe de l’anonymat où ils retrouveraient une mini société accueillante et sécurisante ; où l’enfant et l’adulte seraient reçus par une équipe d’ acccueillants et dans lequel
ils pourraient évoluer à leur guise :jouer, rencontrer d’autres enfants, d’autres parents pour échanger, confronter leurs interrogations. Lieu de transition entre le foyer et la collectivité, afin de permettre la séparation en douceur dans la sécurité du lieu et du regard de l’adulte référent.

UN LIEU DE PREVENTION :

Depuis la moitié du 20 ème siècle la famille occidentale a été considérablement bouleversée :
- difficulté d’être parent à l’intérieur d’une grande ville où se vivent la solitude et la position souvent inconfortable d’être coupé des siens ; d’où l’ambiguïté de grandir à la parentalité par le manque de repères d’identification à ses propres parents.
- la société n’a pas cessé de se complexifier : remise en question de l’autorité parentale, précarité propre à l’économie moderne, problèmes de diversités culturelles (enfants et parents expatriés), familles monoparentales ect..
- cette déconstruction de la famille se traduit actuellement par une recomposition pas toujours facile mais dont la revendication se définit comme le lieu par excellence de l’épanouissement individuel.

Dans cette mouvance la Maison de l’Ile n’a pas cessé de s’interroger de s’adapter car l’on sait que le temps de la première enfance est une période féconde et complexe pour toute la famille où tout se joue pour le petit enfant en devenir :
- sécurité intérieure du tout petit et de son parent dans leur cheminement vers une première séparation.
- prévention des troubles fonctionnels ou relationnels précoces, des difficultés liées aux différentes étapes du développement de l’enfant :
allaitement, sevrage, premières séparations…